La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Coloriage drapeau

L'étude des drapeaux et pavillons est le domaine de la vexillologie. Un drapeau est une pièce d’étoffe attachée à une hampe, qui représente la « personne morale » d'un groupe ou d'une communauté : une nation, un territoire, une ville, une compagnie commerciale ou un régiment armé. Il a très fréquemment la forme d'un rectangle aux proportions de 2 unités de largeur pour 3 de hauteur, mais il existe des variations, aussi bien sur la forme que sur les proportions. Il est la forme figurée du nom et peut se décliner en un blason, un sceau ou une livrée. Il permet, grâce à ses couleurs et à son emblème, de se distinguer d'autres personnalités équivalentes ou concurrentes dans le cadre de rassemblements pacifiques ou guerriers. Sa destruction ou sa prise signifient la dissolution ou la capture de la personnalité juridique qu'il représente. Les plus anciennes représentations de "drapeaux" connues sont chinoises. Elles dateraient du deuxième millénaire avant Jésus-Christ. C'est aussi aux Chinois qu'est attribuée l'invention de la soie tissée, et donc des premiers véritables drapeaux semblables à ceux d'aujourd'hui.

La notion de drapeau s’est depuis étendue à toutes les étoffes ayant valeur de signal ou de marque. Par exemple, la couleur des drapeaux sur les plages qui indique les possibilités de baignades : rouge pour interdite, orange pour dangereuse, vert pour autorisée, blanc pour signaler un banc de méduse. De même les drapeaux en sport ont leur signification de sécurité et d’avertissement.

Certains drapeaux ont des significations presque universelles, comme le drapeau blanc brandi vers l’ennemi qui signifie la reddition ou une demande de trêve.

Le vocabulaire maritime utilise le terme « pavillon » en lieu et place de « drapeau », qu’il soit pavillon national ou pavillon du code international des signaux et également les termes marques et flammes pour des pavillons particuliers.

Il existe différents protocoles observés lors de l’exhibition des drapeaux. Il est parfois considéré comme un manque de considération que de laisser un drapeau flotter la nuit, à moins qu’il ne soit équipé d’un éclairage approprié, ou lorsque les conditions météorologiques ne s’y prêtent pas. Enfin, il est universellement condamné, par la loi ou du moins par la morale et la fierté d’appartenance ou de représentation à une nation ou une organisation, de laisser flotter un pavillon dégradé, décoloré, sale ou qui s’est enroulé autour de son mât. Par respect pour ce qu'il représente, le drapeau ne doit jamais toucher le sol. Il est souvent d’usage de saluer le drapeau lorsqu’on le hisse sur son mât dans des contextes officiels ou militaires.

La mise en berne d’un drapeau est une coutume visant à rendre un hommage, lors du décès d’une personnalité d’importance nationale ou étatique, d’un membre du gouvernement ou de la famille royale. Les drapeaux sont également parfois mis en berne la nuit ou selon un code établi par les autorités des organisations et états qu’il représentent.

Il n'est pas d'usage de superposer des drapeaux sur un même mât car l’organisation ou l’état représenté par un drapeau ne peut pas prendre le dessus sur un autre. Il existe des exceptions, en ce qui concerne par exemple, le drapeau d'un pays, pouvant flotter au-dessus de celui d'un de ses états ou d'une de ses provinces.

Un drapeau flottant à l’envers peut signifier que la base ou les bâtiments où il flotte sont passés aux mains de l’ennemi. C'est également un signe de détresse.

Il existe pour les usages officiels, un protocole sur la façon de plier un drapeau.

Les cercueils de soldats morts en territoire étranger sont souvent recouverts ou enveloppés d'un pavillon lors de leur rapatriement.

On distingue également le drapeau du pavillon. Le drapeau est conçu pour être porté à la main, et dispose d'une hampe le plus souvent en pvc; alors que le pavillon est une étoffe qui est conçue pour être montée sur les mats. Dans le langage courant, nous utilisons à tort le mot drapeau pour désigner les drapeaux et les pavillons.

Les drapeaux de Chypre et celui du Kosovo sont les seuls drapeaux d'État souverain ayant une représentation de la carte de leur territoire. Il faut noter que ces deux drapeaux ne sont pas à proprement parler "nationaux" : dans ces deux États, les drapeaux grecs, turcs ou albanais sont couramment utilisés comme drapeaux nationaux. La proposition de drapeau de l’Antarctique contient aussi une carte du continent (qui n’est ni un État, ni une nation).

Seuls les drapeaux du Cambodge et de l'Afghanistan arborent la représentation de bâtiments.

Le drapeau du Népal est le seul drapeau national qui ne soit pas un quadrilatère, il est formé de deux triangles.

Les drapeaux de la Suisse et du Vatican sont les deux seuls drapeaux nationaux de forme carrée.

 

Les drapeaux de Mascate et Oman et de la Libye furent les seuls drapeaux nationaux unicolores.

Le drapeau du Paraguay est le seul drapeau national à avoir deux faces différentes. Sur l'endroit, on peut observer les armoiries du pays, alors que sur l'envers, on trouve un lion, assis devant un pic surmonté du bonnet phrygien le tout entouré par la devise nationale Paz y Justicia ("Paix et justice").

Le drapeau européen est celui de l'Union européenne et également celui du Conseil de l'Europe.

Le drapeau olympique : de couleurs bleu, jaune, noir, vert et rouge, représente tous les pays du monde car tous les drapeaux nationaux possèdent au moins une de ses six couleurs (en comptant le blanc pour la couleur du fond). Le nombre des anneaux représente les cinq continents, sans pour autant apparenter chaque anneau à un continent précis.

 

Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Drapeau

Coloriages de drapeaux à imprimer

Partager via un média social

Politique d'utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies pour stocker des informations sur votre ordinateur.

Acceptez-vous l'utilisation des cookies ?